On aimerait que certaines relations soient plus simples, mais elles ne le sont pas.

Et pourtant. Nous connaissons tous des personnes à qui tout réussit avec les autres. Ils sont  appréciés par leurs collègues,  respectés, constamment sollicités (généralement le téléphone sonne souvent), ils sont également d’excellent leader et ne rencontrent aucun problème en séduction.

Bref, ils attirent les autres.

Quel est leur secret ?

Ces personnes écoutent, observent, analysent, s’adaptent et influencent. Elles ont ce qu’on appelle de l’intelligence sociale.

Dès que nous sommes en présence des autres, notre intelligence sociale est sollicitée et va influencer le déroulement de la relation.

Je vous propose de décortiquer tout ça.

L’intelligence sociale

L’intelligence sociale est la capacité à s’entendre avec les autres, à gagner leur sympathie et à les influencer. Toutes ces compétences sont indispensables à tout Homme qui vit en société.

Mais pas seulement, car pour s’entendre avec les autres, il faut avant tout les comprendre.

Comprendre les autres

Comprendre les autres demande de l’observation, de l’écoute et une compréhension profonde du comportement humain.

Si vous arrivez à capter des informations chez une personne sans les lui demander, alors vous faites preuve d’intelligence sociale.

Et ce n’est pas si difficile.

Par exemple, il est indispensable de déterminer ce que la personne ressent et pourquoi elle le ressent. Faisons un petit test.

Empathie sociale

Selon vous, cette personne est :

Blagueuse

Angoissée

Désireuse

Convaincue

Vous avez trouvé la bonne réponse ? Partagez-la en commentaire !

Ainsi, savoir lire les autres, les comprendre et décrypter leur comportement permet de s’adapter et d’influencer efficacement sur nos relations.

Les personnes qui ont des lacunes sur le plan de l’intelligence sociale ne sont pas conscientes de la façon dont les autres fonctionnent. Et forcement, la vie devient bien plus compliquée pour eux.

Adapter son comportement

Comprendre les autres n’est pas suffisant.

Il faut également savoir adapter son comportement à la situation. Imaginez la situation suivante : vous commencez à discuter avec une personne d’un sujet sur lequel vous êtes en désaccord.

Comment réagir ?

Un signe d’intelligence sociale serait de retenir son jugement, de l’écouter et d’éviter les comportements toxiques, par exemple de casser son idée. 

Bien évidemment, si vous n’êtes pas d’accord avec son idée, il faudra l’exprimer. Hors de question de changer son avis juste pour lui faire plaisir ! Mais on va éviter cette tournure :

“Ton idée est totalement fausse” ou “ton idée est stupide”.

Ce type de réponse laisse peu de place à un autre point de vue et cette forme agressive va mettre votre interlocuteur sur la défensive et augmenter sa résistance. De plus, vous allez donner l’image d’une personne rigide, ce qui n’est pas un trait de caractère très valorisé socialement !

On va préférer ce type de réponse :

J’ai un point de vue (totalement) différent

Cette réponse favorise l’ouverture d’esprit et l’échange des idées sans pour autant agresser votre interlocuteur. Si vous êtes en situation de négociation (convaincre que votre idée est géniale) il faut commencer par réduire ses résistances en vous montrant ouvert.

Les personnes qui ont un haut niveau d’IS savent quoi faire ou dire avec chaque personne.

Mais pas seulement.

Adapter son comportement, c’est aussi savoir inspirer, influencer et engager les autres. C’est l’un des éléments qui fait que l’intelligence sociale est redoutable.

L’intelligence sociale est-il le pouvoir d’influencer ?

Utiliser son intelligence sociale est concrètement le pouvoir d’influencer le déroulement d’une relation. Il faut entendre l’influence au sens large du terme.

Dès que nous sommes en présence des autres, nous sommes influencés. En couple, vous allez mutuellement vous influencer pour choisir le nouveau meuble pour l’appartement. Nous sommes influencés lorsqu’on regarde un débat télévisé ou encore lorsqu’on lit l’avis des consommateurs sur internet.

L’intelligence sociale ? Que dit la science ?

Depuis de nombreuses années, l’intelligence sociale est au coeur des recherches en psychologie, mais on emploie rarement ce terme.

On parle plutôt de self-monitoringsocial self-efficacyimpression management ou encore en France de clairvoyance normative (pour en citer quelques-uns).

Tous ces concepts scientifiques peuvent se regrouper sous le terme d’intelligence sociale. Et l’ensemble des recherches montrent qu’une bonne utilisation de l’intelligence sociale permet de réussir bien plus facilement dans tous les domaines de la vie.

Du moins, là où il y a de la vie, car si vous êtes un ermite, alors l’intelligence sociale n’est pas nécessaire.

Pourquoi l’intelligence sociale est-elle importante ?

Notre quotidien est lié à celui des autres.

Selon la fondation Carnegie, la réussite professionnelle est due à 85 % à l’habileté à gérer les relations avec les autres.

Nous avons l’impression que ce sont les autres qui sont à l’origine de nos problèmes. En réalité, ce ne sont pas eux la véritable cause, mais plutôt notre manière de les gérer.

Ce que n’est PAS l’intelligence sociale

Malgré certaines idées reçues qu’on retrouve dans certains livres ou sites internet, l’intelligence sociale ne veut pas dire être bienveillant, empathique ou sympa avec tout le monde.

Eh oui, ce n’est pas être un bisounours.

Par exemple, pour réussir à embrigader leurs victimes dans une secte, les gourous ont incontestablement une excellente intelligence sociale.

Il faut garder en tête que l’intelligence sociale reste avant tout une capacité que tout le monde possède, mais à des degrés différents. C’est à vous de savoir comment vous voulez l’utiliser.

Je vous conseille bien évidemment de développer une intelligence sociale positive et empathique, ce qui n’exclut pas la possibilité d’utiliser des techniques d’influence pour se défendre des personnes qui sont source de problèmes.

Comment développer son intelligence sociale ?

L’intelligence sociale se développe naturellement à partir de l’expérience avec les autres et de l’apprentissage de ses échecs et de ses réussites sociales. Elle peut être également développée.

C’est l’objectif de ce blog.

Comment ?

Avec un peu d’effort, un travail sur soi et une dose de remise en question.

Commencez à la développer dès maintenant. Inscrivez-vous à la newsletter pour ne manquer aucun article !